PalMed est Agréé Comme Association Partenaire par l'Assistance Publique Hôpitaux de Paris APHP

PalMed est inscrit au Registre de Transparence du Parlement Européen numéro public d’identification : 149675016636-39

Jeudi, Juin 21, 2018

Après un long séjour médical en France la petite Rahma rejoint sa famille à Gaza

Son prénom signifie "Clémence" en français  et pourtant la vie n'a pas été clémente avec la petite Rahma, enfant au destin brisé, victime du phosphore blanc.

De nombreux enfants ont subi les conséquences désastreuses du phosphore blanc suite aux bombardements israéliens dans la bande de Gaza. Et comme chaque année, le PalMed Europe se lance un défi de taille, soigner bénévolement, un enfant palestinien dont le traitement fut impossible sur le territoire, faute de moyens ou nécessitant une compétence bien particulière.

Dès sa naissance, Rahma a développé un syndrome polymalformatif au niveau du crâne manifesté par une hemi-arhinie, un hypertélorisme relatif, une dystopie verticale de l’orbite gauche, et un méningocèle occipitale.

La période de traitement a duré soixante jours avec plusieurs consultations et interventions chirurgicales réalisés au CHRU de Lille. La petite Rahma a d’ailleurs fait preuve d’un grand courage.

 

  • 04/05/2012, un scanner et une IRM ont été effectués sous anesthésie générale suivie d’une consultation multidisciplinaire spécialisée réalisée au centre de référence des malformations craniomaxillofaciales rares, et ce sous la direction du Pr.PELLERIN.

 

  • 09/05/2012, suite à la décision thérapeutique, la jeune patiente a subi en premier temps, une  reconstruction du nez par un greffon chondrocostal.

 

  • 16/05/2012, la petite Rahma a été suivie au service d'ophtalmologie au CHRU de Lille et une décision fut prise pour mettre en place un verre scléral, cette étape du traitement fut dirigée par Mr.Grandvaux à Paris.

 

  • 12/06/2012, le Pr.Pellerin et son équipe médicale ont réalisé avec succès une deuxième intervention en chirurgie plastique qui consistait à  placer un lambeau frontal. Parallèlement, une intervention de neurochirurgie a été assurée par Pr.VINCHON pour le traitement du méningocèle.

Ainsi, après deux semaines de surveillance rapprochées et plusieurs consultations quotidiennes, la première grande étape du traitement fut terminée libérant ainsi la très courageuse petite Rahma qui pouvait donc partir retrouver sa famille dans la bande de Gaza.

Le traitement sera complété par une dernière intervention chirurgicale dans un an.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Visiteurs

mod_vvisit_counterAujourd'hui392
mod_vvisit_counterHier459
mod_vvisit_counterCette semaine1873
mod_vvisit_counterCe mois9008
mod_vvisit_counterTotal849809
We have: 69 guests online